Home / Divorce / Ce que vous devez savoir avant de demander le divorce au Kentucky

Ce que vous devez savoir avant de demander le divorce au Kentucky

Ce que vous devez savoir avant de demander le divorce au Kentucky

Lois sur le divorce au Kentucky

CONDITIONS DE RÉSIDENCE ET OILE FICHIER:

La Cour de circuit doit prendre un décret de dissolution du mariage si le tribunal constate qu’une (1) des parties, au moment où l’action a été introduite, résidait dans cet État, ou était stationnée dans cet État alors qu’un membre des forces armées , et que la résidence ou la présence militaire a été maintenue pendant 180 jours avant le dépôt de la requête.

[Statuts du Kentucky - Titre 35 - Chapitre: 403.140]

MOTIFS JURIDIQUES DU DIVORCE:

Si les deux parties, par requête ou autrement, ont déclaré sous serment ou affirmation que le mariage est irrémédiablement brisé, ou si l'une des parties l'a déclaré et que l'autre ne l'a pas nié, le tribunal, après avoir entendu le mariage est irrémédiablement brisé. Aucun décret ne sera consigné tant que les parties n'auront pas vécu séparément pendant 60 jours. Vivre séparément doit inclure la vie sous le même toit sans cohabitation sexuelle. Le tribunal peut ordonner une conférence de conciliation dans le cadre de l'audience. [Statuts du Kentucky - Titre 35 - Chapitre: 403.170]

SÉPARATION LÉGALE:

Si une partie demande un décret de séparation de corps plutôt qu’un décret de dissolution du mariage, le tribunal accorde le décret sous cette forme à moins que l’autre partie ne s'y oppose, auquel cas les autres dispositions du présent chapitre s’appliquent.

Au plus tard un an après l’entrée en vigueur d’un décret de séparation de corps, le tribunal saisi de l’une ou l’autre des parties convertit le décret en décret de dissolution du mariage. [Statuts du Kentucky - Titre 35 - Chapitres: 403.140 et 403.230]

EXIGENCES DE MÉDIATION OU DE CONSEIL:

1

Le tribunal peut ordonner une conférence de conciliation dans le cadre de l'audience pour déterminer si le mariage est irrémédiablement brisé.

En cas de violence conjugale, le tribunal ne peut ordonner une médiation à moins que la victime de la violence conjugale et des abus présumés ne le demande, et le tribunal estime que: (1) la demande de la victime est volontaire et ne résulte pas de la contrainte; et (2) la médiation est une alternative réaliste et viable à la délivrance d'une ordonnance demandée par la victime de la violence conjugale et de l'abus présumé et complémentaire à celle-ci. [Statuts du Kentucky - Titre 35 - Chapitres: 403.036, 403.170]

DISTRIBUTION DE BIENS:

Le Kentucky est un État de distribution équitable. le tribunal divise les biens matrimoniaux sans tenir compte de l'inconduite conjugale dans des proportions justes, compte tenu de tous les facteurs pertinents, y compris:

  • Contribution de chaque conjoint à l'acquisition des biens matrimoniaux, y compris la contribution d'un conjoint en tant que femme au foyer.
  • Valeur de la propriété mise à part pour chaque conjoint.
  • Durée du mariage.
  • Situation économique de chaque conjoint lorsque la répartition des biens doit prendre effet, y compris l'opportunité d'accorder le foyer familial ou le droit d'y vivre pendant des périodes raisonnables au conjoint ayant la garde de tout enfant.

Propriété conjugale désigne tous les biens acquis par l'un des époux après le mariage, sauf:

  • Les biens acquis par donation, legs, achat ou descendance pendant le mariage et les revenus qui en découlent, à moins que des activités importantes de l'un ou l'autre des époux aient contribué à l'augmentation de la valeur de ces biens et des revenus qui en découlent.
  • Biens acquis en échange de biens acquis avant le mariage ou en échange de biens acquis par donation, legs, crédit ou descendance.
  • Biens acquis par un conjoint après un décret de séparation de corps.
  • Propriété exclue par accord valide des parties.
  • L'augmentation de la valeur des biens acquis avant le mariage dans la mesure où cette augmentation ne résulte pas des efforts des parties pendant le mariage.

Tous les biens acquis par l'un des époux après le mariage et avant un décret de séparation de corps sont présumés être des biens matrimoniaux, indépendamment du fait que le titre soit détenu individuellement ou par les époux sous une forme de copropriété telle que location par l'ensemble et propriété communautaire.

La présomption de propriété matrimoniale est surmontée en montrant que la propriété a été acquise par une méthode énumérée dans la section ci-dessus. [Statuts du Kentucky - Titre 35 - Chapitre: 403.190]

ALIMONY / MAINTENANCE / SUPPORT SPOUSAL:

Le tribunal ne peut accorder une ordonnance alimentaire pour l'un ou l'autre des conjoints que s'il constate que le conjoint qui demande une pension alimentaire:

  • Manque de biens suffisants, y compris les biens matrimoniaux qui lui sont alloués, pour subvenir à ses besoins raisonnables.
  • Est incapable de subvenir à ses besoins grâce à un emploi approprié ou est le gardien d'un enfant dont l'état ou les circonstances rendent approprié que le dépositaire ne soit pas tenu de chercher un emploi à l'extérieur de la maison.

L’ordonnance d’entretien doit être établie dans les montants et pour les périodes que le tribunal juge justes, et après avoir pris en compte tous les facteurs pertinents, notamment:

  • Les ressources financières de la partie qui sollicite un entretien, y compris les biens matrimoniaux qui lui sont alloués, et sa capacité à répondre de façon autonome à ses besoins, y compris la mesure dans laquelle.
  • Le temps nécessaire pour acquérir une éducation ou une formation suffisante pour permettre à la partie demandant de l'entretien de trouver un emploi approprié.
  • Le niveau de vie établi pendant le mariage d) La durée du mariage.
  • L'âge et l'état physique et émotionnel du conjoint qui demande un entretien.
  • La capacité du conjoint auprès duquel l'entretien est demandé pour répondre à ses besoins tout en répondant à ceux du conjoint qui demande une pension alimentaire.
[Statuts du Kentucky - Titre 35 - Chapitre: 403.200]

NOM D'ÉPOUSE:

À la demande de l'épouse dont le mariage est dissous ou déclaré invalide, le tribunal peut, et s'il n'y a pas d'enfants des parties, ordonner le rétablissement de son nom de jeune fille ou d'un ancien nom. [Statuts du Kentucky - Titre 35 - Chapitre: 403.230]

LA GARDE DES ENFANTS:

Le tribunal peut accorder la garde conjointe aux parents de l'enfant ou aux parents de l'enfant et à un gardien de fait, si cela est dans l'intérêt supérieur de l'enfant.

«Gardien de fait» désigne une personne qui a démontré, par des preuves claires et convaincantes, avoir été le principal dispensateur de soins et le soutien financier d'un enfant qui a habité avec cette personne pendant six (6) mois ou plus si l'enfant est âgé de moins de trois (3) ans et pour une période d'un (1) an ou plus si l'enfant est âgé de trois (3) ans ou plus ou a été placé par le Département des services communautaires.

Le tribunal détermine la garde en fonction de l'intérêt supérieur de l'enfant et une considération égale est accordée à chaque parent et à tout dépositaire de facto. Le tribunal tient compte de tous les facteurs pertinents, notamment:

  • Les souhaits du ou des parents de l'enfant et de tout gardien de fait quant à sa garde.
  • Les souhaits de l'enfant quant à son gardien.
  • L'interaction et l'interrelation de l'enfant avec ses parents ou ses parents, ses frères et sœurs et toute autre personne susceptible d'affecter de manière significative l'intérêt supérieur de l'enfant.
  • L'adaptation de l'enfant à son domicile, à son école et à sa communauté.
  • La santé mentale et physique de toutes les personnes impliquées.
  • Informations, dossiers et preuves de violence domestique.
  • La mesure dans laquelle l'enfant a été pris en charge, nourri et soutenu par un gardien de facto.
  • L'intention du parent ou des parents de placer l'enfant avec un gardien de fait.
  • Les circonstances dans lesquelles l’enfant a été placé ou autorisé à rester sous la garde d’un gardien de fait, y compris si le parent qui demandait maintenant la garde en a été empêché auparavant à la suite de violences domestiques et si l’enfant a été placé de facto Le gardien doit permettre au parent qui demande maintenant la garde de chercher un emploi, de travailler ou d'aller à l'école.

L'abandon de la résidence familiale par une partie ayant la garde ne doit pas être considéré lorsque cette partie a été blessée physiquement ou a été sérieusement menacée de dommages physiques par son conjoint, lorsqu'un tel dommage ou une menace de préjudice était lié de manière causale à l'abandon..

Soutien aux enfants:

Le Kentucky utilise le modèle de partage des revenus pour déterminer la pension alimentaire. L'obligation alimentaire pour enfants énoncée dans le tableau des lignes directrices sur les pensions alimentaires pour enfants doit être répartie entre les parents proportionnellement à leur revenu brut mensuel ajusté combiné. Après le 15 juillet 1990, tout ordre ou décret nouveau ou modifié qui contient des dispositions visant à soutenir un enfant mineur ou des enfants mineurs doit prévoir une affectation salariale qui commence immédiatement, sauf pour un motif valable. [Statuts du Kentucky - Titre 35 - Chapitres: 403.212 et 403.215]

1

About

Check Also

Ce que vous devez savoir sur les lois de divorce de l’Idaho

Pour demander le divorce en Idaho, le plaignant doit être résident de l’État pendant au …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

35 − 27 =